Pourquoi le mois de février n’a que 28 ou 29 jours ?

Découvrez pourquoi février est le seul mois avec 28 ou 29 jours. Une explication claire et concise pour satisfaire votre curiosité.

Quand vient le mois de février, nous nous posons souvent la même question : Pourquoi le mois de février n’a que 28 jours ?. Pourquoi ce mois semble-t-il si court en comparaison des autres ? Pourquoi le calendrier a-t-il été conçu ainsi ? Et qu’est-ce que l’année bissextile a à voir avec tout ça ? Eh bien, mes chers lecteurs, prenez une tasse de café, installez-vous confortablement et préparez-vous à plonger dans l’histoire fascinante du calendrier et des mois.

Les origines : le calendrier romain

L’histoire de la longueur des mois commence avec le calendrier romain. Pour comprendre pourquoi le mois de février n’a que 28 jours, nous devons remonter à l’époque de l’Antiquité romaine.

Le tout premier calendrier romain avait seulement 10 mois et commençait en mars. Selon ce système, l’année était composée de 304 jours seulement, et les 61 jours restants en hiver n’étaient associés à aucun mois.

Cela a duré jusqu’en 713 av. J.-C., lorsque le roi romain Numa Pompilius a décidé de modifier le code du calendrier. Il a ajouté deux mois : janvier et février, pour inclure les jours restants de l’hiver. Cependant, selon l’ancienne superstition romaine, les nombres pairs portaient malheur. Numa a donc tenté de rendre tous les mois impairs, mais pour atteindre une année de 355 jours, un des mois devait être pair. Février, étant le dernier mois ajouté, a tiré la courte paille et s’est retrouvé avec 28 jours.

L’intervention de Jules César : l’année bissextile

Le calendrier julien est venu remplacer le calendrier romain en 46 av. J.-C., sous l’impulsion de Jules César. César, avec l’aide de l’astronome Sosigène d’Alexandrie, a conçu un calendrier solaire basé sur l’année tropique, qui est le temps que met la Terre pour tourner autour du soleil. Cette année solaire était légèrement plus longue que l’année du calendrier romain, de 365,25 jours pour être précis.

LIRE AUSSI :  Combien de jours dans un mois ?

Pour compenser ce quart de jour supplémentaire, César a décidé d’ajouter un jour supplémentaire à février tous les quatre ans, créant ainsi les années bissextiles. L’année bissextile a donc 366 jours, avec un 29 février, alrs qu’une année classique n’a que 365 jours.

Le calendrier grégorien : le système actuel

Le calendrier julien était cependant loin d’être parfait. Ce quart de jour s’est avéré être une surestimation de 11 minutes et 14 secondes. Cela peut sembler minime, mais avec le temps, ces minutes supplémentaires se sont accumulées. En 1582, cette différence avait entraîné un décalage de 10 jours entre le calendrier et les saisons solaires.

C’est alors que le pape Grégoire XIII a décidé de modifier à nouveau le code du calendrier. Il a instauré le calendrier grégorien, qui est celui que nous utilisons aujourd’hui. Selon ce nouveau système, une année n’est bissextile que si elle est divisible par 4 et non divisible par 100, sauf si elle est également divisible par 400. C’est pourquoi l’année 2000 était bissextile, mais pas l’année 1900.

Conclusion : Pourquoi seulement 28 jours ?

Alors, pourquoi le mois de février n’a-t-il que 28 jours, ou 29 les années bissextiles ? Parce que Numa Pompilius a choisi de le laisser comme le seul mois avec un nombre pair de jours. Parce que Jules César a ajouté un jour supplémentaire tous les quatre ans pour compenser le quart de jour en plus de l’année solaire. Et parce que le pape Grégoire XIII a ajusté la règle pour compenser la légère surestimation de la longueur de l’année solaire.

Donc, la prochaine fois que vous vous demanderez Pourquoi ce mois-ci est si court ?“, n’oubliez pas de remercier les Romains, Jules César, et le pape Grégoire XIII pour l’histoire fascinante qui se cache derrière notre système de calendrier actuel.